Aussi fou que cela puisse paraitre, il est possible d’élever en masse des poissons dans son jardin (et même sur son balcon). Et pour cela, nul besoin d’avoir un grand terrain et un immense bassin car en créant une osmose entre plantes et poissons, on obtient un écosystème autonome : l’aquaponie.

En utilisant la culture hors-sol, les racines des végétaux se nourrissent des déchets azotés et phosphorés des poissons. L’eau fonctionnant en circuit fermé est ainsi purifiée et retourne dans l’aquarium. De nombreuses plantes se cultivent très bien en aquaponie et l’avantage est que l’on peut, en appliquant les principes de la permaculture, produire la nourriture pour les poissons (vers, lentilles d’eau…).

Le principal souci de l’aquaponie est qu’il faudra du temps pour trouver le juste équilibre entre les cultures et la quantité de poissons. Mais à côté de cela, les avantages sont tellement nombreux que le jeu en vaut vraiment le coup.

La culture en bac ne nécessite pas beaucoup de surface, est très productive et nécessite très peu d’entretien et de désherbage. L’aquaponie permet surtout d’importantes économies en eau (de l’ordre de 80 à 99%), et évite les problèmes de surpêche. Plus besoin de consommer du poisson venu de l’autre bout du monde, tout vient de chez soi! Le choix est par contre limité en terme d’élevage. Seules quelques espèces sont adaptées comme le tilapia, la truite, la perche, la carpe…

Pour les personnes motivées et curieuses, l’aquaponie est donc une excellente façon d’améliorer son autonomie alimentaire avec peu de surface et en économisant les ressources. 

Défiler vers le haut
Sevellia | Natura Bio | Artemisia | Zen & Bio | ViniBio | Marjolaine | Vivre Autrement | Bien-être | Natexpo | Vivre Autrement | Les Thermalies | Respire la Vie | Mednat | Vivez Nature | Naturally | Noel en Bio